Choisir des chaussures de sécurité

Quand vous travaillez, il y a des risques à ne pas négliger. Vous protégez peut-être déjà votre tête, votre corps et autre, mais avez-vous pensé à vos pieds ? Ce sont les premières victimes d’accidents de travail. Les risques de blessures sont nombreux, même pour les plus prudents. Il faut donc penser à protéger les pieds. L’idéal, c’est d’utiliser des chaussures de sécurité. En plus, ces modèles sont obligatoires chez la plupart des entreprises. Il y a même une loi qui oblige les sociétés à protéger leurs salariés y compris les pieds de ces derniers.

Divers modèles disponibles

Sachez qu’il existe différentes sortes de chaussures de sécurité. Plusieurs marques, enseignes et sites spécialisés en proposent en citant par exemple www.s24.fr. Il y a des modèles pour le chantier, des modèles pour un travail en cuisine, des modèles pour un travail où les conditions climatiques sont rudes, etc. Toutefois, afin de se protéger, il est conseillé de bien choisir ses chaussures de sécurité.

L’usage et les normes

Comme vu précédemment, il y a des chaussures de sécurité diverses suivant le travail à effectuer et l’environnement concerné. Est-ce que les chaussures seront utilisées pour un travail statique, pour un travail mobile, pour des mouvements spécifiques, etc ? Est-ce que les chaussures seront utilisées sur un sol dangereux (objets pointus, produits chimiques, etc.) ou dégagé ? Qu’en est-il des conditions climatiques (boue, neige, froid, chaleur, etc.) ?

Pour mieux cibler les chaussures à choisir, l’idéal, c’est de se fier aux normes. La norme la plus importante est la norme généralisée EN 20 345. Elle indique que les chaussures disposent d’embout de sécurité, qu’elles ont une résistance de 200 joules et qu’elles supportent la chute d’objet de 20 kg sur une hauteur d’un mètre.

Après, il y a des indices qui peuvent complétés cette norme. L’indice A indique tout d’abord que les chaussures sont antistatiques. L’indice CI indique une bonne isolation du froid. CR concerne la résistance aux coupures. FO pour la résistance aux hydrocarbures, HI et HRO pour la résistance à la chaleur. Après, il y a d’autres indices comme l’indice E qui indique l’absorption d’énergie et de chocs, P pour la résistance à la perforation, etc.

Il est difficile de connaître par cœur tous ces indices. Pour vous faciliter la tâche lors du choix, sachez que vous pouvez vous fier aux catégories. Il y en a 4 en tout et vous pouvez les cibler lors du choix de vos chaussures. Il y a tout d’abord la catégorie S1. Elle regroupe toutes les chaussures antistatiques. Les chaussures de cette catégorie sont aussi résistantes aux hydrocarbures et disposent de talon à absorption d’énergie ou de chocs.

La catégorie S1P regroupe les mêmes caractéristiques que les chaussures S1, mais en plus, les chaussures disposent d’une semelle anti-perforation. Ensuite, il y a la catégorie S2. La différence avec la catégorie S1P, c’est qu’il n’y a pas de semelle anti-perforation, mais à la place, il y a une tige hydrofuge. Enfin, il y a la catégorie S3. Elle regroupe toutes les caractéristiques citées précédemment.

Le confort

Les chaussures de sécurité sont à porter toute la journée. Il faut donc qu’elles soient confortables. Pour ce faire, vous devez choisir les matériaux qui les composent. Pour une chaussure dotée d’embouts de protection, il y a une grande différence de confort entre un embout en acier (plus lourd) et un embout en matériaux composites (plus léger). L’idéal, c’est de viser la légèreté.

Après, il y a le rembourrage. Il en faut un sur les talons et les chevilles pour un confort optimal. Ensuite, il y a l’étanchéité pour éviter l’infiltration d’eau surtout si vous travaillez dans des zones humides. Enfin, sachez que vous pouvez associer confort et esthétique. Il existe maintenant des chaussures de sécurité totalement confortables et stylées comme les baskets de sécurité par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *