Comment choisir son compresseur ?

Le compresseur est l’un des outils les plus pratiques pour les travaux de construction, d’entretien et de bricolage. Qu’il s’agisse de gonfler un pneu, de peindre, de souffler, d’agrafer ou encore de percer, un compresseur est toujours utile !

Cependant, la diversité des domaines de son utilisation se traduit par une diversité de modèles disponibles ce qui rend le choix un peu difficile quand il s’agit de s’en procurer un. (Consultez ce site pour plus d’infos : compress-air.fr )

Voici donc quelques conseils afin de bien choisir le compresseur idéal pour vous.

Le prix :

Comme pour tout achat, acheter un compresseur est avant tout une affaire de budget. Les prix sont si variables qu’il est facile de s’y perdre d’où l’importance d’être conscient de vos besoins. Pour une utilisation domestique de bricolage, par exemple, un compresseur à 50 euros peut être amplement suffisant. Pour une utilisation professionnelle, le prix d’un compresseur peut atteindre les 500 euros.

La consommation :

Là aussi, la fourchette est assez large et le choix doit être conditionné par vos besoins. En effet, entre un compresseur à 12 V et un autre à 230 V, seul votre besoin pourra vous aider à trancher. Inutile d’en acheter un à 230V pour gonfler un ballon !

Le moteur :

Il existe des compresseurs à moteur thermique qui sont très pratiques dans les grands travaux ainsi que pour les utilisateurs qui ont besoin de maniabilité. Les compresseurs à moteur thermique sont plus couteux que les compresseurs à moteur électrique moins maniables et moins puissants.

Le type :

Il en existe plusieurs types :

Le compresseur portatif

C’est le modèle domestique par excellence. Grâce à sa taille compacte, son poids léger, la facilité de son transport et sa maniabilité, il est le compresseur parfait pour les petits travaux. (Gonflage de pneu, nettoyage à la soufflette…)

Le compresseur monocylindre

Plus puissant et possédant une cuve plus volumineuse, idéal pour des travaux plus intensifs.

Le compresseur bicylindre

Réservé aux professionnels. Il possède la plus grosse capacité et une plus grande puissance grâce à son moteur bicylindré.

La taille de la cuve :

Elle se mesure en litre et conditionne le volume d’air que le compresseur peut stocker. Une cuve de 10 l, par exemple, est suffisante pour des petits gonflages, une cuve de 50 l peut assurer des petits travaux de peinture, d’agrafage ou de nettoyage.

Les plus grosses cuves, quant à elles, sont parfaites pour les grands travaux de perçage, de burinage ou de ponçage.

Néanmoins, certains compresseurs ne possèdent pas de cuve ce qui rend impossible la régulation de la pression de l’air.

Le débit d’air :

Chiffré en litre par minute, le débit d’air fourni par un compresseur dépend du volume de la cuve et de la puissance du moteur. Le choix du débit doit être proportionnel à vos besoins. Plus vos travaux sont intensifs, plus le débit d’air doit être grand. (Un débit de 150 l/mn est suffisant pour des travaux domestiques par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *