Comment utiliser la filasse en plomberie ?

Les fuites en plomberie résultent souvent de défauts d’étanchéité au niveau des raccords de tuyauterie. Pour éviter ces situations, les plombiers utilisent des joints filasse, qui offrent une meilleure étanchéité qu’un simple joint en téflon. Cependant, il n’en demeure pas moins que la filasse est une fibre assez difficile à manier, sans compter que son utilisation en tant que joint nécessite un raccord métallique avec un filetage. De plus, il existe différents types de filasses, et pour une canalisation d’eau potable, il est indispensable de choisir le bon modèle pour qu’il soit conforme à cet usage.

Qu’est-ce qu’une filasse ?

La filasse est une fibre de chanvre que l’on utilise depuis longtemps dans le domaine de la plomberie. Le chanvre lui-même a été longtemps très prisé dans l’industrie du textile grâce à la robustesse et à la durabilité de sa fibre, qui s’apprête tout à fait à la fabrication de cordes, de toiles ou encore de papier. De leur côté, les artisans plombiers ne peuvent se passer de la ficelle de chanvre, appelée simplement filasse, pour améliorer l’étanchéité de leurs canalisations.

Quand utiliser une filasse en plomberie ?

Nous savons qu’il existe plusieurs types de raccords que l’on utilise pour relier les tuyaux de canalisation : les raccords à filetage fixe, les raccords bi-cônes ou olives, et les raccords à écrou libre. Mais il faut savoir que les joints filasse ne sont pas adaptés à tous les types de raccords, mais uniquement aux raccords qui comportent un filetage fixe, comme un couple de filetage mâle et de filetage femelle fixe. Ainsi, les joints filasse ne sont pas adaptés aux raccords à écrou libre ni aux raccords bi-cônes, sachant qu’ils ne favoriseront pas la compression de la liaison. Or, à l’instar des matériaux d’isolation, il est indispensable que les joints filasse puissent exercer une pression suffisante sur l’ensemble des composants.

Comment réussir la pose de la filasse ?

Vous trouverez rarement des artisans plombiers qui utiliseront la filasse seule, pour la simple raison qu’à elle seule, cette matière ne suffit pas pour améliorer l’étanchéité des raccords. Une tendance commune consiste alors à mélanger de la pâte d’étanchéité à la filasse pour assurer une parfaite étanchéité de la canalisation.

Cependant, il est indispensable de bien choisir le type de pâte d’étanchéité à utiliser, notamment si la tuyauterie sert à acheminer de l’eau potable. Ainsi, dans ce cas, mieux vaut toujours opter pour des pâtes prévues pour cet usage.

Après vous être procuré la filasse, la pâte à joint et une clé adaptée, il faut commencer par nettoyer les parties filetées des deux bouts de tuyau en enlevant les filasses à l’aide d’une lame. Cette étape préliminaire permettra à la fibre de chanvre de mieux s’accrocher aux raccords.

Ensuite, enroulez la filasse mélangée avec la pâte d’étanchéité dans le sens du pas de vis du raccord. Prenez le temps de bien répartir le mélange afin que la matière puisse bien adhérer au filetage et qu’elle ne se relâche pas au moindre dévissage. Continuez encore d’enrouler la filasse puis, après quelques tours, coupez-la. Assurez-vous qu’aucune fibre n’a été introduite dans le tube du robinet afin d’éviter tout obstacle à la circulation de l’eau, qui favoriserait le bouchage de la canalisation. Puis, prenez une poignée de pâte d’étanchéité et enduisez-la sur la filasse en faisant en sorte que l’ensemble soit lisse et uniforme autour du raccord.

Enfin, notons que la longueur de la filasse doit pouvoir faire au moins deux tours du pas de visse. De plus, il n’est pas recommandé d’utiliser de petits bouts de filasse liés les uns aux autres, mais plutôt un long morceau de filasse que l’on peut couper si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *